La Bétique

Puente


La Bétique est devenue romaine à l’issue de la seconde Guerre Punique, qui voit s’affronter Carthage et la République Romaine.

En -197, les possessions romaines sont divisées entre l’Hispanie inférieure (sud de l’Espagne) et l’Hispanie citérieure (Est de l’Espagne).La Bétique était une province romaine couvrant le sud de l’Espagne. Appelée Baetica en latin, elle tire son nom du fleuve qui la traverse : le Guadalquivir, qui se nommait Baetis. La région correspond aujourd’hui à l’Andalousie.

La conquête de l’Hispanie se termine pendant l’Empire. L’empereur Auguste partage alors l’Hispanie inférieure pour former la Bétique et la Lusitanie, dont une partie formera plus tard le Portugal.

Contrairement à la Lusitanie et à la Hispanie citérieure, qui deviennent des provinces impériales, c’est à dire dont la gestion est confiée à un représentant de l’Empereur, qui y maintient des légions, la Bétique, pacifiée, devient une province sénatoriale proprétorienne : C’est le peuple romain, représenté par le Sénat romain, qui dirige la province. Le Sénat y est lui-même représenté par un propréteur, qui est un ancien magistrat (un promagistrat), nommé pour un an, et qui exerce les fonctions de gouverneur.

La capitale de la Bétique était Cordoue (Corduba). La justice était rendue dans les quatre grandes cités de la région : Cordoue, Séville (Hispalis), Cadix (Gādēs) et Écija (Astigi).

La province était prospère. Elle exportait du vin, de l’huile d’olive, du garum (une sauce à base de poisson fermenté). Elle exportait également des amphores dans tout le bassin méditerranéen.

Par sa situation géographique, elle fut épargnée par la plupart des troubles politiques et des invasions barbares. Au début du Ve siècle, les Vandales et les Alains s’emparèrent de la province, qui leur fut disputée par les Wisigoths, alliés à Rome. En 429, Vandales et Alains traversèrent le détroit de Gibraltar pour envahir l’Afrique du nord, et les Wisigoths purent instaurer un royaume stable, jusqu’à l’invasion de l’Espagne par les musulmans.