Héraldique : les couleurs

Les règles héraldiques imposent l’utilisation de couleurs pré-établies et nommées de façon particulière. Ces noms sont utilisés pour la description des blasons et peuvent déstabiliser au premier abord.

Lorsque les couleurs ne peuvent pas être utilisées (Impressions noir et blanc, gravure sur pierre, sculptures, …), elles sont remplacées par des hachures conventionnelles. Les couleurs sont séparées en trois groupes :

  • Les métaux (Or et Argent)
  • Les émaux (Gueules, Azur, Sable, Sinople, Pourpre et Orangé)
  • Les fourrures (Hermine et Vair).

Les métaux

Les métaux permettent de représenter le blanc (Argent) et le jaune (Or).

Les émaux

Les émaux permettent de représenter le bleu (Azur), le rouge (Gueules), le noir (Sable), le vert (Sinople), le violet (Pourpre) et l’orange (Orangé). A noter que les trois dernières couleurs sont assez peu utilisées.

Les fourrures

Les fourrures permettent de représenter des motifs associant deux couleurs. On trouve l’hermine et le vair, ainsi que des variantes.

  • L’hermine

Heraldic

Si l’argent et le sable sont les couleurs traditionnelles, il est cependant possible de les remplacer par d’autres émaux et métaux.

  • Le vair

Le vair reproduit les fourrures de l’écureuil petit-gris, au ventre blanc et au dos gris-bleuté. On utilise l’adjectif « vairé » pour parler de ce motif.