• Twitter
    • RSS Feed

Histoire et Actualité

Un blog sur l'Histoire et son actualité

150e anniversaire de la bataille de Ball’s Bluff

Posté le | 22 octobre 2011

Bataille de Ball's Bluff

Bataille de Ball's Bluff : Évacuation du corps du sénateur Edward Baker. F.O.C. Darley

C’est le 21 octobre 1861, en Virginie, que se déroule la bataille de Ball’s Bluff, qui, sans être militairement importante, va avoir un grand retentissement à Washington.

Ball’s Bluff est une forêt sur les rives du Potomac, située au nord-est de Leesburg, en Virginie. Le Potomac forme à cet endroit la frontière avec le Maryland. Harrison Island se trouve au centre du fleuve, juste en face de la forêt. Cette bataille est l’histoire d’une opération de reconnaissance qui a mal tournée.

La bataille

Pensant trouver un camp confédéré dans un champ derrière la forêt de Ball’s Bluff, le brigadier général Charles Pomeroy Stone ordonne au colonel Charles Devens, du 15e d’infanterie du Massachusetts, d’y effectuer un raid. Au matin, 300 hommes traversent le Potomac. Très vite, ils comprennent qu’il n’y a pas de camp : c’est un simple jeu de lumière qui donne l’illusion de la présence de tentes.

Stone ordonne alors à Devens d’effectuer une reconnaissance des alentours de Leesburg, et lui envoie 350 hommes supplémentaires.

Carte de la bataille de Balls Bluff

Carte de la bataille de Balls Bluff, par J Wells. Source : Battles and Leaders of the Civil War: II: North to Antietam , p.126

Pendant ce temps, le colonel et sénateur Edward Dickinson Baker se présente au camp de Stone. Stone lui propose de se rendre au gué, d’analyser la situation et de décider, soit de rapatrier les hommes du 15e d’infanterie, soit de faire traverser le nombre d’hommes qu’il trouvera nécessaire.

Arrivé au gué, apprenant que l’ennemi (le 17e d’infanterie du Mississippi) a été engagé, le sénateur Baker décide de faire traverser le maximum d’hommes possible, sans se soucier de la disponibilité des bateaux. Il engage ainsi le 42e d’infanterie de New York, les 19e et 20e d’infanterie du Massachusetts et le 1er d’infanterie de Californie.

La traversée est lente, et les troupes ne rejoignent pas le 15e d’infanterie, qui décroche devant les confédérés pour rejoindre Baker vers 14h. Vers 15h, la bataille s’engage vraiment.

Les 13e et 18e d’infanterie du Mississippi, ainsi que le 8e de Virginie prennent part à l’engagement.

Vers 16h30, le colonel-sénateur Baker reçoit une balle dans la tête. Les troupes de l’Union commencent alors à rembarquer dans une grande confusion. La bataille continue jusqu’à la nuit, les confédérés engageant les troupes fraîches du 17e d’infanterie du Mississippi, tandis que les navires de l’Union chavirent.

La bataille fera 223 morts, 226 blessés et 553 prisonniers dans les rangs de l’Union, la plupart des morts s’étant noyés dans le Potomac.

Le Comité mixte sur la conduite de la guerre

Le résultat de la bataille, favorable aux confédérés, n’a pas été aussi important que les répercutions à Washington. En effet, un sénateur était mort. Baker fut d’ailleurs le seul sénateur tué lors d’une bataille de la guerre de sécession.

Afin d’enquêter sur les causes des défaites et d’autres faits comme le commerce avec les confédérés, le congrès des Etats-Unis mis en place un comité mixte, formé par des membres républicains et démocrates du sénat et de la chambre des représentants.

Commentaires

A propos de la Commune de Paris

Publicité

Mes tweets

  • Chargement des tweets ...

Administration