Bicentenaire de la déclaration d’indépendance du Venezuela

fima

C’est le 5 juillet 1811, sous l’impulsion des généraux Francisco de Miranda et Simon Bolivar, qu’un congrès réuni à Caracas déclare l’indépendance du Venezuela.

Le processus a débuté le 19 avril 1810, date à laquelle le conseil municipal de Caracas a pris le pouvoir au nom du roi d’Espagne Ferdinand VII, et a déposé le commandement espagnol. L’Espagne était alors en pleine guerre contre la France de Napoléon. Le roi Ferdinand VII avait dû abdiquer et un Conseil de Régence avait été établi à Cádiz, le dernier port contrôlé par les espagnols, tandis que Napoléon instituait Joseph à la tête du pays.

Le congrès et la déclaration d’indépendance

Plusieurs provinces suivent l’exemple de Caracas et établissent des juntes. Celles-ci reconnaissent tantôt uniquement la junte de Caracas, tantôt la junte ainsi que le conseil de régence. D’autres provinces restent fidèles à la couronne espagnole.

La junte de Caracas appelle alors au rassemblement d’un congrès pour le mois de mars 1811.

Francisco de Miranda, ancien général de la Révolution Française, qui avait déjà tenté de libérer le Venezuela en 1806, se trouve au Royaume-Uni au moment de la déclaration d’indépendance. Les envoyés vénézueliens (dont Simon Bolivar), venus faire reconnaître leur gouvernement par les anglais, le persuadent de rallier l’Amérique du Sud.

Francisco

Il retourne alors au Venezuela et se fait élire au congrès comme délégué d’El Pao. Dès son arrivée, il organise une association, la Société Patriotique, sur le modèle des clubs jacobins de la Révolution, et fait campagne en faveur de l’indépendance au sein du gouvernement.

L’indépendance est déclarée le 5 juillet. Le congrès établit une confédération, les Etats Unis du Venezuela, dotée d’un parlement bicaméral et d’un exécutif formé d’un triumvirat. Le drapeau jaune, bleu et rouge est inspiré de Miranda.

Deux provinces choisissent cependant de rester fidèles à la Régence de Cádiz. C’est le début de la guerre d’indépendance du Venezuela, qui durera jusqu’en 1823. La première république du Venezuela disparaîtra en 1812, après la reconquête du pays pas les forces espagnoles et l’arrestation de Francisco de Miranda, laissant la place à Simon Bolivar, qui fondera la seconde république, en 1813.

La célébration du Bicentenaire

A l’occasion du bicentenaire, l’Ambassade de la République Bolivarienne du Venezuela organise, le 5 juillet 2011 :

  • A 14h, la diffusion du film « Manuela Saenz, la Libératrice du Libertador », de Diego Risquez (2000), en VO sous-titrée FR,
  • A 15h30, une conférence « De Bolivar à Chavez, l’héritage de la pensée du Libertador »

Ces deux évènements auront lieu à l’Auditorium de la Maison de l’Amérique Latine, 217, Boulevard Saint Germain, 75007 Paris (Métro : Solférino)