520e anniversaire de la capitulation de Grenade

C’est l’un des moments clés de l’Histoire : La capitulation de Grenade, le dernier royaume musulman d’Espagne, le 25 novembre 1491, met fin à prêt de 800 ans de présence musulmane.

Après presque 10 ans de guerre, seule la ville de Grenade est encore musulmane. Les rois catholiques ont installé un camp retranché, Santa Fe, près de Grenade et assiègent la ville.

L’Émir tente d’obtenir de l’aide de l’extérieur. Tandis que le royaume de Fez se contente de ne pas répondre, le sultan d’Egypte est lui occupé à lutter contre les ottomans.

L’Emir se décide alors à signer le traité de Grenade. Celui-ci octroie à l’ancien émir un fief en Espagne, garantit la continuité des lois, la liberté d’installation, la liberté de culte, ainsi que la sécurité des biens, des personnes et des propriétés. Il interdit de violer les mosquées ou les maisons des musulmans et amnistie les crimes perpétrés pendant le siège. Les prisonniers doivent être libérés, et la ville de Grenade doit capituler dans les deux mois.

La ville se rendra le 2 janvier 1492. Ce sera le premier évènement de cette année cruciale, qui verra la découverte de l’Amérique, et qui sera ainsi considérée par beaucoup comme la fin du moyen-âge et le début de la renaissance.

Malgré le traité, très tolérant envers les musulmans, ceux-ci seront bientôt contraints de se convertir ou de partir. Les autres seront expulsés, ainsi que les juifs. L’Emir quittera également l’Espagne pour trouver refuge au Maroc.