190e anniversaire de l’indépendance du Pérou

la

C’est le 28 juillet 1821, lors d’une cérémonie publique, que José de San Martín déclare l’indépendance du Pérou.

Il déclare, ce 28 juillet 1821 :

A PARTIR DE MAINTENANT, LE PÉROU EST LIBRE ET INDEPENDANT
POUR LA VOLONTÉ GÉNÉRALE DES PEUPLES
ET POUR LA JUSTICE SA CAUSE QUE DIEU DEFEND
VIVE LA PATRIE!
VIVE LA LIBERTE!
VIVE L’INDÉPENDANCE!

Les prémices de l’indépendance

Entre 1811 et 1814, alors que l’Espagne était envahie par les armées napoléoniennes, et qu’ainsi le contrôle des colonies se faisait moins strict, plusieurs rébellions avaient éclaté au Pérou. D’abord à Tacna, puis à Huánuco et enfin à Cuzco, elles avaient toutes été réprimées par les forces royalistes.

En 1820, José de San Martín, qui vient de libérer le Chili, veut affermir cette indépendance par celle du Pérou, dont le Vice-roi constitue toujours une menace pour le nouvel Etat chilien. Il met ainsi sur pied une armée, financée majoritairement par le Chili. Une escadre de 25 navires est confiée à l’amiral Thomas Cochrane, qui avait également participé à la campagne du Chili.

Le 20 août 1820, l’escadre transporte les 4 200 hommes, 800 chevaux, canons, munitions et provisions de l’expédition qui part du Chili pour libérer le Pérou. Le 7 septembre, les troupes sont débarquées. Le 15, le vice-roi du Pérou, Joaquín de la Pezuela, demande à négocier. Les négociations n’aboutissent pas, et aucun accord n’est trouvé. La proclamation se déroule sur la place d’armes de Lima, la Plaza Mayor, devant 16000 personnes.

José de San Martín, après avoir participé à la guerre contre l’Espagne, d’abord pour les Provinces Unies du Río de la Plata (aujourd’hui l’Argentine), puis pour le Chili, qu’il libère, émancipe maintenant le Pérou. Début novembre, l’amiral Cochrane s’empare de la frégate espagnole Esmeralda, le navire le plus puissant de la région, paralysant les forces espagnoles sur mer.

En début d’année 1821, plusieurs villes du Pérou rejoignent les forces rebelles. Le 29 janvier, le vice-roi est contraint de se retirer et est remplacé par le général José de la Serna. Tandis que Cochrane mène plusieurs attaques sur la côte, San Martín progresse sur terre. En juin, les troupes espagnoles décident d’abandonner Lima pour se regrouper dans les montagnes. Les troupes de San Martín entrent dans Lima début juillet.

L’acte d’indépendance

Le 15 juillet 1821, l’Acte d’Indépendance du Pérou est ratifié par le conseil de la ville de Lima. L’acte est signé par 339 notables, dont le maire et l’archevêque, et paraphé par 3504 personnes de diverses origines. Beaucoup ont cependant signé par crainte des occupants, et beaucoup se rallieront aux espagnols ou fuiront. La capitale des forces espagnoles est transférée à Cuzco, d’où le vice-roi va continuer le combat. La guerre d’indépendance du Pérou ne se terminera qu’en 1824 par la bataille d’Ayacucho.