140e anniversaire de la signature de l’armistice franco-prussien

L’année 1871 voit l’anéantissement de l’armée française face à l’invasion prussienne. L’empereur Napoléon III est capturé à Sedan, la IIIe république est proclamée, la ville de Paris est assiégée.

siege

C’est le 28 janvier 1871, dix jours après la proclamation de l’empire allemand à Versailles, qu’un armistice est signé.

C’est le ministre des Affaires Etrangères du Gouvernement de Défense nationale, Jules Favre, qui signe l’armistice le 26 janvier. La signature est suivie de la publication au Journal Officiel, le 28.

Un traité de paix préliminaire sera signé un mois plus tard, le 26 février 1871, malgré l’opposition de Léon Gambetta, et confirmé par la Paix de Francfort, le 10 mai.

La France perd la région les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, à l’exception du territoire de Belfort, une partie de la Meurthe (Sarrebourg, Château-Salins) et de la Moselle (Sarreguemines, Metz), et doit verser une lourde indemnité de 5 milliards de francs or sur 3 ans.